• White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon

Nous existons aussi par ici

"Le pouvoir réside là où les hommes croient qu'il réside"

Le leadership

Le pouvoir réside là où les hommes croient qu'il réside. C'est une ruse, une ombre sur le mur. Et un tout petit homme projette souvent une ombre démesurée.” Varys

 

Le leadership n’entre pas toujours dans les plans ou les besoins identifiés des principales figures de Game of Thrones. Si certains s’y essaient sans succès mais avec une certaine détermination au fil des années comme Théon Greyjoy, souvent humilié par son propre peuple, d’autres n’y pensent même pas.

 
“Tout homme qui doit dire “je suis le roi”, n’est pas un vrai roi”

 

Joffrey n’inspire que crainte et dégoût. Bénéficiant de son statut (héritier ou roi), il use et abuse des pouvoirs qu’il détient. Arrogant et véritable tête à claques (Tyrion lui en délivre une dès le premier épisode), il laisse libre cours à ses folies sans se soucier des conséquences. Il n’agit que selon son bon plaisir et n’écoute pas les conseils de ses proches.

Ses actes et son caractère altèrent cette majesté ou plutôt son absence. Son grand père se permet de la rappeler à l’ordre “Tout homme qui doit dire “je suis le roi”, n’est pas un vrai roi”. D’ailleurs, quand celui-ci vient se faire nommer main du roi, il entre dans la salle du trône en cheval et n’en descend pas : il est vrai leader du royaume. Joffrey est un roi qui ne règne pas. Il se liquéfie à toute difficulté. Incapable lors des moments critiques comme lors de la bataille de la Néra, Tyrion est le vrai leader lors de l’assaut de Stannis Barathéon sur la capitale.

Seule sa mère pleurera sa mort, à la grande satisfaction de Olenna Tyrell qui l’empoisonna pour protéger sa petite fille et lui permettre d’épouser Tommen, naïf, respectueux et influençable.

 
“Les rois n'ont pas d'amis, seulement des sujets et des ennemis”

 

Dans un style plus compétent, Stannis Barathéon, s’il est un grand soldat et bon stratège, il ne se soucie pas assez du moral et du mental de ses hommes. Il ne doute pas de leur obéissance, il dit lui-même “Les rois n'ont pas d'amis, seulement des sujets et des ennemis”. Son leadership est bien trop limité et ne fonctionne tant que l’or paie ou la promesse de pillage encourage les soldats.

Aveuglé par le trône de fer et obnubilé par les pouvoirs de la magie, il laisse Mélisandre sacrifier sa fille Shireen sur un bûcher. Un acte horrible et heureusement incompris par nombre de ses troupes qui préfèrent déserter plutôt que de le servir.

STRATEGIE
DE MARQUE

Engagez une stratégie pensée pour votre établissement, la plus originale et différenciante possible

FORMATION

Formez votre personnel à l’écriture éditoriale sur les supports digitaux et papier

STRATEGIE EDITORIALE

Existez grace à une stratégie de présence dans un monde d’infobésité

GESTION
ÉDITORIALE

Confiez vos mots et vos supports à des experts disponibles en toute souplesse.

Vous ne serez plus jamais

chiant-iphiques

Jon Snow : le leader juste

 

A l’opposé mais non sans défaut, Jon Snow, s’il est un grand meneur d’hommes, ne brille pas par la qualité de son management. Il ne parvient ainsi pas à convaincre tous ses hommes à ses vues. Obsédé par l’unification de la garde noire et des sauvageons, il passe outre le mécontentement grandissant et les avertissements. Il ne voit même pas le complot venir. Sauvagement assassiné lors d’une mise en scène que ses meurtriers ont tout eu le loisir d’organiser, cela lui coûte même la vie.

 

Mauvais manager, mauvais négociateur, il sait gagner le respect et rallier les troupes, il est leader par l’exemple et par son désintéressement, mais également par une cause qui le dépasse et dépasse tous ceux qui y croient : la lutte contre les marcheurs blancs. Malgré des défections, il parvient à unir des peuples différents voire opposés.

Danaerys : le leader serviteur

 

Danaerys débute sans ambition, soumise à son frère. Elle monte en compétences à l’écoute des conseils que lui prodiguent progressivement ses proches, tout en assurant ses propres choix. Elle parvient à regrouper toutes les qualités du leader. Animée par des valeurs qui dépassent son intérêt personnel (qu’elle ne perd jamais de vu), elle sait attirer à elle des peuples très différents : Dothraki (éleveurs et esclavagistes), immaculés, esclaves (urbains), Martel, Tyrell, Greyjoy.

 

Elle offre toujours la possibilité d'être quittée, mais offre toujours aussi certainement une perspective à chacun, elle sert les intérêts de tous les peuples qu'elle rallie. 

 

Elle sait également montrer l’exemple quand c’est nécessaire en mettant sa vie en péril. Elle sait enfin que le succès se construit avec une équipe de fidèles qui lui sont dévoués.

La leçon ?

Quelle leçon donner alors que le communicant n'est pas le leader mais au service du leader ? Préparez le, gagnez votre place, valorisez votre expertise et au final : coachez le, s'il en est capable.

Toutes les leçons de com'
de Game of Thrones 

"L'hiver arrive"

la communication symbolique des marques

"Le savoir, c'est le pouvoir"

Mener un diagnostic

“Si vous êtes venus ici pour la justice, vous vous êtes trompé de lieu
Définir les bons objectif(s)
 

“Je laisserais la totalité de sa tribu te baiser”
Bien définir et comprendre ses cibles

 

"Shame"
Choisir le bon message
 

"Dracarys"
Passer à l’action avec les bons moyens et les bons outils

"Le pouvoir réside là où les hommes croient qu'il réside"
Le leadership
 

"Valar Morghulis"
Bien planifier et piloter

 

"Les échecs sont riches d’enseignements"
Évaluer les résultats pour s’améliorer